Les Maléfices de l' Oncle Hermès.

C'est le titre de la nouvelle aventure d' Isabelle que nous publierons à partir de la semaine prochaine.

Quatre noms d'auteurs figurent à côté du titre : Will, Franquin, Macherot et Delporte.

ll nous a semblé intéressant de voir comment il est possible de travailler à quatre sur une même histoire.

RAYMOND MACHEROT,

Quelle est votre part dans la création de cette nouvelle série ?

« Oh ! vous savez, moi, je n'ai pas fait grand-chose. Yvan Delporte et moi, on a inventé le personnage d'Isabelle il y a bien longtemps (on lui a donné le même nom que la fille de Franquin). Moi, je donnais quelques indications et c'est Yvan qui écrivait tout le scénario, et c'est Will qui a tout dessiné. Il dessine bien, Will. Vous allez voir les atmosphères qu'il a créées pour cette série-ci. C'est vraiment formidable. Et quand Franquin a proposé de nous donner un coup de main, vous pensez si j'ai été content. Des types comme Franquin, il n'y en a pas assez. En réalité, dans cette histoire d'Isabelle, c'est les trois autres qui ont tout fait. Moi, je me suis contenté d'approuver. D'ailleurs, ils sont tous de bien meilleurs créateurs que moi. »

WILL,

quel était votre rôle dans l'élaboration de cette histoire-ci ?

« L'histoire d'Isabelle ? Ah ! vraiment, j'en suis content. Il est question de maléfices et aussi d'un oncle Hermès. C'est Yvan Delporte qui a trouvé le nom de l'oncle. Et Macherot a créé les personnages, bien sûr. Mais Franquin nous a donné un fameux coup de main. Non seulement il a participé au scénario, mais encore il s'est tapé un découpage complet. C'est bien simple, il a dessiné toute l'histoire en petit, sur des feuilles de brouillon, et je n'ai eu qu'à recopier. Oh ! j'ai parfois changé un peu, parce qu'il n'y a que Franquin pour dessiner certains trucs, tout le monde le sait. Mais si la série marche bien, ce sera grâce à Macherot, Franquin et Yvan. Vous pouvez l'écrire dans votre journal. »

ANDR FRANQUIN,

quelle part du travail de conception peut-on vous attribuer ?

« Ça m'amusait de travailler avec Will, Macherot et Delporte. J'ai demandé si je pouvais participer, et ils ont accepté avec beaucoup de gentillesse. Ce sont de bons copains, tous les trois. Les dessins de Will sont sensationnels. Vous dites ? Oh ! oui, bien sûr, c'est lui qui a dessiné toute la série. Delporte et moi on a réalisé le découpage, j'ai griffonné quelques croquis pour fixer les idées, mais tous les dessins sont de Will. D'ailleurs, moi, je ne suis pas capable de dessiner comme lui. Je n'ai pas suffisamment le sens décoratif, mes dessins sont trop embrouillés. Pour le scénario, c'est Macherot et Delporte qui ont tout inventé. Je n'ai donné qu'une petite idée de temps à autre, pas grand-chose. Adressez-vous aux vrais responsables pour plus de détails. C'est par charité qu'ils indiquent mon nom près du titre. »

YVAN DELPORTE,

quelle a été votre tâche lors de la réalisation de cette aventure ?

« Elle est vraiment très chouette, cette histoire d'Isabelle. J"en parle à l'aise, parce que mon seul travail a été de taper à la machine les textes inventés par Franquin et Macherot. Will s'occupait des dessins, moi de la dactylographie. A chacun son métier. Je me suis contenté de recopier les découpages de Franquin, des feuilles de papier avec tous les détails, les répliques des personnages, leurs attitudes, tout. La plupart des idées, c'est aussi Franquin, Will et Macherot qui les ont trouvées, Une bonne histoire, vous verrez. Les dessins de Will sont formidables, et le scénario est très ingénieux. Mon seul regret, c'est de n'avoir qu'une aussi petite part dans la création. »

EN CONCLUSION, chacun des quatre auteurs rejette la responsabilité sur les trois autres. La seule explication qui vienne à l'esprit, c'est que l'histoire s'est faite toute seule par magie. Jugez-en par vous même à partir de la semaine prochaine en lisant la nouvelle aventure d'Isabelle :

Les Maléfices de l'Oncle Hermès